Miel de Montagne
+ Julien Granel

Miel de Montagne

© Juliette Valero

Miel de Montagne

Pour son premier EP sorti en juin 2018, Miel de Montagne apparaît simplement dans le paysage musical français : sur des productions électroniques teintées de pop, il chante la vie simple, celle qu’il mène à la campagne en compagnie de ses parents.
Avec lui, chaque instant de vie peut se transformer en chanson. La tristesse de voir le chien de son enfance vieillir devient un slow chanté le sourire aux lèvres (Slow Pour Mon Chien). L’envie de liberté se métamorphose en tube de l’été option naturiste (Pourquoi Pas). Un aveu sincère de ne pas toujours comprendre le sens de la vie en un featuring désarmant de sincérité avec sa maman (Tu n’y Connais Rien). Et la joie d’obtenir son permis quand on habite à la campagne devient un hymne pour tous les candidats au précieux sésame (Permis B Bébé, premier single de son album).
Entre jeune homme attachant et boute-en-train plein de bonnes idées, il se place au croisement entre la pop sérieuse de Flavien Berger ou Muddy Monk et les excentricités musicales de Jacques ou Salut C’est Cool qu’il côtoie au sein de son label Pain Surprises.

Pour son premier album, Miel de Montagne s’enfonce plus loin dans un décryptage sans pression de son existence : celle d’un jeune de homme de 24 ans parfois perdu, avec l’espoir d’un rayon de soleil dans la voix. Des émotions universelles chantées dans des textes désarmant de sincérité.
Le résultat ne donne pas une musique simple mais honnête. Et c’est ce qu’il y a de plus difficile à exprimer pour cette nouvelle génération.
Ces vérités pleines d’envie de vivre sont à découvrir son premier album éponyme.

Julien Granel

Deux ans après son premier EP Bagarre Bagarre, Julien Granel signe avec brio la bande son de l’été et poursuit son odyssée chromatique avec Cooleur, son premier album solaire et envoûtant.

Avec ses mélodies orchestrales, ses accents pop et funky et ses collaborations explosives, Cooleur apparaît comme une ode à la joie colorée et viendra assurément faire secouer la tête des cool kids.

Pour son retour en fanfare, Julien s’est entouré de Pedro Winter, le patron du label Ed Banger, du duo Montréalais Chromeo et de Jean Charles de Castelbajac. Il a aussi délaissé le home-studio pour investir le mythique studio Motorbass où il concocte avec l’aide de son fidèle producteur Julien Galner, ancien du groupe Château Marmont, un album beaucoup plus organique et acoustique que les projets précédents, et où se mêlent un orchestre de cuivres et des cordes, les riffs d’Ulysse Cottin, le guitariste des Papooz, la section rythmique léchée de Bastien, le batteur du groupe Catastrophe, et le grain si singulier des synthés vintage et des vieux magnétos à bande.

A travers cet album délibérément cool, truffé de groove irrésistibles, de jam brûlantes et de pépites feel-good, Julien Granel nous déroule le tapis rouge pour un été supa dupa cool.

20h30

Hydrophone - Face A

Infos


📍 Entrée :
11 rue Honoré d’Estiennes d’Orves
56100 Lorient

🚌 Arrêt : La Base - Cité de la Voile

Ligne T2 : De 6h à 21h40 du lundi au jeudi, jusqu’à 23h40 le vendredi et le samedi.

Ligne 13 : De 6h à 18h du lundi au vendredi, jusqu’à 19h le samedi.

Galerie