Vitalic
+ Poltergeist + Eloi

Vitalic

© Yann Rabanier

Vitalic

Vitalic revient avec un cinquième album, qui se déclinera en deux volumes.
« DISSIDÆNCE », dont le titre est déjà tout un programme, est un disque que le producteur décrit comme un retour aux sources de son identité sonore, en forme de clin d’œil revisité à l’énergie rock de ses premiers albums.

Le premier volet de « DISSIDÆNCE » est une sorte de condensé de ce que Vitalic sait faire le mieux en vingt ans de carrière, de la tornade crasse à se dévisser la tête sur le dancefloor à la pop-song amoureuse et synthétique pour s’évader.
Avec cet album, dont suinte entre les beats énervés et les séquenceurs en cavale la colère sociale et politique face à la pandémie actuelle, Vitalic puise dans son passé son goût pour les synthés qui déraillent, les nappes qui filent de travers, les refrains entêtants et les voix distordues, les rythmes lourds gavés de sexe et de sueur, mais surtout son obsession passionnelle pour la dance music.
« DISSIDÆNCE » Épisode 1 peut ainsi s’écouter comme un hymne à la fête, un voyage dans un temps qui aujourd’hui n’existe plus, mais qui, et cet album en est la preuve éclatante, va revivre de tous ses feux, BPM en cavale et rage intacte à l’appui.

Poltergeist

Poltergeist, l’artiste, possède cet étrange pouvoir d’attraction. Dès qu’Ari Girard parait, il se passe quelque chose. Pas que ce môme de tout juste vingt ans en impose physiquement sous sa coupe de Peaky Blinder et son allure d’enfant sage. Mais il capte la lumière et frappe les esprits. Va savoir pourquoi.

Sa musique peut-être ? Ari semble avoir creusé des millions de microsillons pour les remixer à sa sauce électro. Dans son histoire de fantômes, il convie Joy Division, New Order, Talking Heads, The Cure, Can, Kraftwerk, Nine Inch Nails ou Jeff Mills. Au banquet des Poltergeist se croisent les corbeaux de la cold wave et les barbares du krautrock, les métallos du rock indus et les freaks de la techno.

L’épicentre, c’est Berlin. Le mur, le Gotham interlope de Lou Reed, la trilogie de Bowie/Eno, les nuits toxiques des clubs underground… Seul avec sa guitare et ses claviers/machines, Poltergeist suggère tout cela par la puissance d’un set d’une heure tiré à quatre épingles. Ambiance lourde et dark, ample et majestueuse comme du Wagner.

Effet Poltergeist encore ? On ne peut qu’être frappé par la rigueur toute germanique, l’intensité et la carrure de ses performances eu égard à son jeune âge. « Ça vient sûrement de ma formation au Conservatoire » explique modestement le petit prodige.

ELOI

Diplômée des arts décoratifs en 2020, ELOI poursuit son parcours aux Beaux Arts de Paris, développant des pratiques artistiques qui s’harmonisent et fusionnent, naviguant entre des paysages tant musicaux que visuels. Productrice, compositrice et interprète autodidacte unique, ELOI prouve que la pop française a de beaux jours à venir devant elle. Après une courte aventure en duo, ELOI sort en Décembre 2020 son premier EP "Acadia" aux influences minimal wave et pop allemande 80’s. Rempli de pépites comme « Divorce » , ou « Flamme », le projet surprend par sa fraîcheur et sa justesse. La Voix d’ELOI apparaît hybride, entre fin
d’adolescence déchue et découverte d’un monde adulte
prometteur.« Acedia rend compte des états de conscience que j’ai traversé ces trois dernières années, de mes obsessions adolescentes et de mon envie de m’armer de courage pour dessiner un chemin hors des débris de mon existence », explique-t-elle. Elle livre en mai 2022 son 2ème EP “Pyrale” sur le label Nadsat dont le morceau « Jtm de ouf » est le premier extrait atteignant les 100 000 écoutes en deux semaines. Sa manière de produire et la virtuosité de ses textes sont autant d’éléments prometteurs. Véritable aisance scénique, ELOI impressionne son public grâce à son charisme. Les premières dates s’enchaînent, à coup sûr Eloi est une artiste à ne pas quitter des yeux, car les émotions qu’elle partagent sont universelles

20h

Quai 9 à Lanester

Les Indisciplinées

Infos


📍 Entrée :
Quai 9
Avenue François Billoux à Lanester

Galerie